LA BRASSERIE

L'HISTOIRE


Au tout début, l’histoire commence par une rencontre, une histoire de copains. Ils ont des projets plein la tête, surtout en visitant des lieux ruraux improbables où ils aiment à se retrouver et où ils se seraient bien sentis montés des projets vivants et collectifs. Mais à 20-25 ans, sans moyen et sans trop d’expérience c’est un peu compliqué. Il faut un projet qui tienne la route économiquement pour pouvoir porter une dynamique.

Puis les routes se tracent, Jean Yves souffle dans son biniou et accompagne des élèves en apprentissage de saxophone. Régis quant à lui se forme longuement, et accompagne des porteurs de projets en milieu urbain puis rural dans le Jura où il s'installe.

Un jour d’automne 2003, en visitant tous les deux un lieu rural improbable c’est l’illumination, Régis s’écrit « et si on y faisait de la bière !!! ».
Ils en boivent tellement : lorrains qu’ils sont ! Ils en ont tellement bu : quadragénaires qu’ils sont devenus ! Que ni une ni deux, Jean-Yves se lance à la recherche de gamelles et avec Franck réalisent les premiers brassins avec les conseils avisés de "Maître" Erick DELMER, brasseur de La Rebelle. Régis quant à lui replonge dans ses cours d’agro-alimentaire. Ils ont maintenant un peu plus d’expérience de la vie, des réseaux, des amitiés, la maturité et le goût d’entreprendre. Alors, au bout de plusieurs tentatives plutôt concluantes en « exclusivement-tout-grain-et-houblons-sans-aromates » mais vraiment trop réduites en terme de volume (7,5 litres), ils s’installent dans la grange de la maison que Régis vient d’acheter dans le Jura, en proximité du vignoble, pour y brasser par 100 litres toutes les 2 semaines.

L’expérimentation, l’apprentissage par le faire, la passion, la conscience professionnelle, la créativité, les visites et la dégustation d’autres bières, seront désormais les maîtres mots qui guideront leur démarche.

En 2005 ils brassent par 100 litres et ont un volume qui permet de faire gouter à la famille, aux amis, qui, séduits, les encouragent à poursuivre … Aussi décident-t-ils de créer une association, structure porteuse, sorte de couveuse, qui leur permettrait tout à la fois de vendre , et donc de se frotter aux consommateurs hors cercle familial et amical, mais aussi de valider la possibilité d’en faire un métier. L’idée n’est pas de stagner avec le statut associatif, peu cohérent avec un projet économique, alors ils se donnent 1 an pour confirmer + 1 an pour trouver un autre lieu plus adapté, car la maison déborde de tonneaux, de cuves et de cartons. Chose faite en 2007 quand ils trouvent le bâtiment à La Ferté. Pendant ce laps de temps ils sont passés à des brassins de 300 litres 6 fois par mois.

En 2007 est créée la SARL qui reprend les actifs de l’association, et pose son siège social à La Ferté, dans un bâtiment agricole disgracieux au possible, extrêmement sale et vétuste mais avec un beau potentiel d’espace. 1 an de travaux harassant, en parallèle de la production, seront nécessaires pour monter, à minima, un outil de travail permettant de brasser 1000 litres.

Les premiers brassins démarrent à La Ferté à l’été 2008.

Durant tout ce temps de nombreux sauts techniques ont été franchis en passant par exemple du concasseur mu par un vélo et qui donnera naissance au logo au moulin triphasé, du refroidisseur bricolé alimenté par une pompe de lave-vaisselle à l’échangeur à plaques et sa pompe de 1963, de la bouille à lait de 7 litres à la cuve à comté en cuivre de 1300 litres, du tank à lait bruyant au groupe froid déporté, etc.

LA FRANCHE AUJOURD’HUI


La Franche aujourd’hui c’est une salle de brassage de 200 m² capable de sortir 1000 litres par journée de production et 5 fermenteurs de 1300 litres ou vont séjourner 4 bières classiques, 7 créations revenant régulièrement et 4 bières annonçant chacune les saisons de l’année, représentant un volume annuel de 650 hectolitres par an.

La Franche aujourd’hui c’est un outil de conditionnement permettant de proposer 50 000 bouteilles par an en 75 cl et magnums proposés régulièrement et un parc de fûts et de machine à tirer la bière pression pour nos buvettes estivales, évènements portées par des associations locales et quelques fêtes de famille sur réservation uniquement.
La Franche aujourd’hui c’est un magasin de vente directe où vous pourrez trouver nos produits et quelques dérivés (verres, T-shirts, etc.) et un bar chaleureux ouvert à tous pour déguster ou boire un verre avec modération.

La Franche aujourd’hui c’est aussi des brasseurs Régis BARTH et Jean Yves NAUROY, et des coups de main réguliers de Sébastien JACQUES pour livrer et vous accueillir au magasin

L’ÉQUIPE


Régis

Régis BARTH, 45 ans, lorrain, scribe râleur, tout feu tout flamme papa et maintenant brasseur

Le grand chevelu (enfin ce qui en reste).

Jean-Yves

Jean-Yves NAUROY, 48 ans, lorrain, saxophoniste, pêcheur barbu papa et maintenant brasseur

Le petit barbu.

Sébastien

Sébastien Jacques, 39 ans, Jurassien, vigneron pour lui et chez d’autres. Vous le rencontrez à la brasserie 1 samedi sur 3, et pendant l’été en livraison ou sur les marchés

Le grand barbu.

Les copains

Difficile de nommer toutes celles et ceux qui participent régulièrement à mettre de l’ambiance et aident la Franche à faire ce qu’elle est …

Elvire, Vanessa, Franck, Claude et Maryse, Jean-Pierre, Erick et Chantal, Fanny, Thibaut, Amélie, Sébastien, Alain, Christelle, Seb, Baby, Tristan, Tof', Aline, Mamatte, Jérémie, Tat1, Arnaud, Cyril, Hugo, Robin, Vincent, Laurence, etc..

A LA FRANCHE
ON BRASSE DE LA BIERE